pluriTAL – BLOG Master pluriTAL [ParisX, ParisIII, INALCO]

Pour Khiari Raoum

Posted in pluriTAL by pluritaluser on 28 janvier 2009

Salut Raoum, je peux très bien t’aider en phonologie malgrès le fait que je n’ai pas fini de faire l’exercice et que j’ai des grosses lacunes en mathématiques !

Mais tout se passera bien:

Commence par cliquer sur R > Fichier > Nouveau script > sauver sous boxplotformants.R

Qu’est ce qui différencie le plus les 2 locuteurs ?

s’agit-il de différences générales (valeurs moyennes de durée, de f0, etc.) ?

ou de valeurs plus précises (valeurs de durée sur certaines voyelles, certaines syllabes, dans certaines positions) ?

ou autre…

utilisez le fichier « intitulé_colonnes.xls » pour vous aider à comprendre les mesures manipulées

Un document de 1 à 2 pages (avec figures, résultats et interprétation)

Je pense qu’on aurait pu faire à la place de ce que j’ai fait quelque chose avec une valeur moyenne, mais je pense que on peut s’en sortir avec boxplot.

L’idée c’est:

setwd(« C:/Program Files/Phonologie/Rcours »)

donnees = read.table(« resultats_Tivolle_Hondelatte.txt », header=TRUE, sep = « \t », na.strings = « NA », stringsAsFactors = default.stringsAsFactors(), quote= » »)

boxplot(donnees$f1,donnees$f2, main = « f2 vs f1 »)

Après tu essayes ce programme-là en le sélectionnant en entier > click droit > exécuter

plot.new()

par(mfrow=c(1,2))

Hond1 = donnees[donnees$speaker == « Christophe_Hondelatte »,]
boxplot(Hond1$f1, Hond1$f2, Hond1$f3, Hond1$f4, Hond1$f0, xlab= »Formants », main= »Hondelatte », sub= »pour toutes les voyelles »)
axis(1, 1:5, labels=c(« f1 », « f2 », « f3 », « f4 », « f0 »))
arrows(1.5,3700,2.8,3200)
text(1.5, 3900, « Plus de \n différence », cex=0.7)

Tiv1 = donnees[donnees$speaker == « Simon_Tivolle »,]
boxplot(Tiv1$f1, Tiv1$f2, Tiv1$f3, Tiv1$f4, Tiv1$f0, xlab= »Formants », main= »Tivolle », sub= »pour toutes les voyelles »)
axis(1, 1:5, labels=c(« f1 », « f2 », « f3 », « f4 », « f0 »))
arrows(1.5, 3700, 2.8, 3200)
text(1.5, 3900, « Plus de \n différence », cex=0.7)

Mais je ne peux pas garantir que ce que je raconte c’est vrai (parce que ça peut être complètement faux).

De plus je viens de recevoir FINALEMENT un message comme quoi notre aimable professeur veut qu’on rende le devoir même si c’est trop tard, et que le cours de rattrapage n’aura PAS lieu demain:

« Bonsoir à tous

il n’y aura donc pas cours de rattrapage demain pour cause de grève …

je vous recontacte ultérieurement pour convenir d’une autre date …

La remise du dernier devoir prévue pour le 31 janvier est évidemment repoussée

cg « 

Dis moi si tu as des difficultés, car comme je n’ai rien préparé car je ne suis ni sais ce que le prof il sait, je ne sais pas si j’explique bien.

En plus je ne sais pas comment je vais interpréter les données !!!

Parce que je ne sais pas lire les images !!!

Tu arrives à obtenir une image ?

Question 1:

Quelle est la différence entre Hondelatte et Tivolle ?

Soit un formant (en Hz) sur http://atilf.atilf.fr/:

A. ACOUSTIQUE. Fréquence de résonance maximum de l’enveloppe spectrale du signal de la parole à un instant donné (d’apr. F. CARTON, Introd. à la phonét. du fr., Paris, Bordas, 1974, p. 236) :

Les fréquences particulièrement renforcées par la résonance du canal vocal s’appellent des formants [it. ds le texte] : aux diverses configurations du canal vocal propres à chaque voyelle correspond un spectre avec des formants différents, dont la détermination exige des calculs mathématiques compliqués. Il est erroné de faire correspondre, comme on le faisait naguère, un formant à chaque cavité.
F. CARTON, Introd. à la phonét. du fr., 1974 Paris, Bordas, p. 48.

D’après boxplotformants.bmp, en ce qui concerne les formants pour toutes les voyelles…

Question 2:

Tout d’abord essaye de comprendre le programme que j’ai mis en ligne sur les formants pour un faire un pareil avec les durées et sauve-le avec le nom de ton choix.R

Peut-être que ton programme sera différent du mien.

As-tu besoin de + d’aide ?

Soit la durée du phonème en (ms) sur http://atilf.atilf.fr/: une mesure du temps envisagée  » dans son aspect quantitatif; en parlant du temps défini, fractionnable, délimité par un début et un terme, et appliqué au déroulement d’un procès. « 

Soit une voyelle sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Voyelle:

 » un son du langage humain dont le mode de production est caractérisé par le libre passage de l’air dans les cavités situées au-dessus de la glotte, à savoir la cavité buccale et/ou les fosses nasales. Ces cavités servent de résonateurs dont la forme et la contribution relative à l’écoulement de l’air influent sur la qualité du son obtenu. La plupart des voyelles utilisées dans les langues sont sonores, c’est-à-dire qu’elles sont prononcées avec une vibration des cordes vocales, mais des voyelles sourdes, sans vibration des cordes vocales, sont utilisées dans certaines langues comme le cheyenne et le japonais. Le chuchotement utilise aussi – par définition – des voyelles sourdes. « 

Quelle est la différence entre Hondelatte et Tivolle ?

D’après ton programme en ce qui concerne la durée pour toutes les voyelles…

(Rem: je ne peux pas garantir que mes idées soient les bonnes)

Françoise Del Socorro

********************************************************************************

— En date de : Ven 30.1.09, khiari raoum <raoumkhiari@yahoo.fr> a écrit :

De: khiari raoum <raoumkhiari@yahoo.fr>
Objet:
À: francoise_peace@yahoo.com.br
Date: Vendredi 30 Janvier 2009, 12h56

bonjour,
voici les schémas que g pu faire mé je comprend rien et je ne peux po les commenter!

>je n’ai pas acheté les programmes de bureautique de windows même si je les ai sans le numéro de série, donc je peux ouvrir les .pptx mais pas les éditer, et donc j’aurai préféré que tu m’envois cela dans .odt: open office.

si tu peux m’expliquer :
on doit comparer quoi entre les 2 loc?voyelles, le i,durees …?

> L’axe horizontal s’appelle l’abscisse, c’est l’axe où on trouve les valeurs des x, ici ce sont des Hertz (Hz).

L’axe vertical s’appelle l’ordonnée, c’est l’axe où on trouve les valeurs de y, ici ce sont les formants f1 f2 f3 f4 f0.

Dans ton programme il n’y a pas les durées, il n’y a que les formants donc c’est ça qu’il faut comparer.

Hond1 = Christophe Hondelatte

Hond1 est une variable qui récupère toutes les données de Christophe Hondelatte.

f1 est un formant, comme on a Hond1$f1 alors on n’a que le f1 de Hondelatte.

De même pour las autres formants et pour Simon Tivolle.

Hond1 = donnees[donnees$speaker == « Christophe_Hondelatte »,]
boxplot(Hond1
$f1, Hond1$f2, Hond1$f3, Hond1$f4, Hond1$f0, xlab=”Formants”, main=”Hondelatte”, sub=”pour toutes les voyelles”)
axis(1, 1:5, labels=c(”f1″, “f2″, “f3″, “f4″, “f0″))
arrows(1.5,3700,2.8,3200)
text(1.5, 3900, “Plus de \n différence”, cex=0.7)

Boxplot est une fonction:

BoxPlot (http://statisdisq.free.fr/def/graph/boxplot.html)

Une boîte à moustache normale représente des données à une seule variable.
Les moustaches vont du point minimum (minX) au premier quartile (Q1) et du troisième quartile (Q3) au point maximum (maxX). La « boîte » ou cadre est définie par Q1, Med (la médiane) et Q3.

Donc on regarde des données à une seule variable, la variable étant f1 puis f2, puis f3, puis f4, puis f0.

Je ne sais pas dans le détail comment une boîte à moustache fonctionne, mais quand on ne sais pas on regarde la forme, et on voit que pour le f3 c’est plus étiré pour xxxxx que pour yyyyy.

qu’est-ce qu’un formant?F1, F2….!

>Un formant donne des renseignements en Hertz (Hz) sur l’un des maxima d’énergie du spectre sonore, dans notre cas, on a des maxima d’énergie des voyelles, c’est sûrement ce qui est le plus audible.

Il y a une meilleure description sur Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Formant

Formant

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

 » On désigne par formant (acoustique) d’un son de parole l’un des maxima d’énergie du spectre sonore de ce son de parole.

Le spectre sonore représente la distribution en fréquences de l’énergie du signal de parole, dans une bande de fréquences allant de 0 Hz à 4000 Hz si on s’intéresse à la bande passante téléphonique (largement suffisante pour assurer l’intelligibilité du son), voire de 0 Hz à 8000 Hz, si on s’intéresse à l’essentiel de la bande passante audible. Le spectre sonore se mesure par analyse fréquentielle d’un segment très court (aussi appelé fenêtre d’analyse dans le vocabulaire du traitement du signal), de 10 à 40 millisecondes, du signal de parole. C’est une information variable au cours du temps, dépendant du type son de parole, c’est à dire en première approximation, du phonème prononcé, mais plus complètement, de la manière particulière dont il a été prononcé.

Comme le spectre sonore, dont ils représentent l’un des aspects, les formants sont mesurés sur des segments de parole très courts, et ils sont donc variables au cours du temps, dépendant du phonème prononcé et de la manière dont il est prononcé. On numérote les formants (qui sont donc les maxima du spectre sonore) en allant des basses fréquences vers les hautes fréquences. On les désignent par la notation physique Fi (mesurée en Hz) en partant du premier formant F1 dans les fréquences basses. La notation F0 est réservée à la fréquence fondamentale, dont les variations au cours du temps constituent l’intonation de la parole. « 

Françoise Del Socorro

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :