pluriTAL – BLOG Master pluriTAL [ParisX, ParisIII, INALCO]

Frontière et discrimination des mots en japonais

Posted in pluriTAL, Projet 2007-2008 by pluritaluser on 19 novembre 2007

Bonjour,

Ce post concerne plus particulièrement ceux qui ont choisi de travailler avec le japonais. Il s’agit d’un problème que j’ai rencontré lors de l’étape de collecte des URL (je vais donc revenir un peu en arrière), mais qui va certainement se reposer pour l’extraction des contextes, comme l’évoquait M. Fleury lors du dernier cours.

Je m’explique : je travaille sur le mot société et j’ai sélectionné cinq acceptions :
1. La société au sens sociologique : la vie en groupe ;
2. En tant que contrat entre plusieurs parties : l’entreprise ;
3. En tant qu’association fondée sur une communauté d’idées ou d’intérêt : les sociétés savantes p.ex. ;
4. L’ensemble des relations mondaines : “briller en société”, “danses de société” ;
5. Enfin, un cas particulier : la Société des Nations de nos cours d’histoire du collège.

[Je signale au passage que j’ai abandonné un sens, important bien qu’un peu désuet peut-être : “compagnie de qqn” (ex : “rechercher la société des femmes”). En effet sa traduction en japonais recoupait trop souvent celles de l’acception 4 (mondanité) : shakô 社交 et kôsai 交際, qui désignent toutes deux les “fréquentations”, les “relations sociales”, etc.]

J’en reviens à l’objet de ce post, qui concerne la première traduction japonaise que j’avais choisie pour l’acception 3 d »e société » (association savante, militante, etc.) : kai . Très pratique puisqu’elle permettait de retrouver à la fois les –kyôkai 協会 (sens très large : tout type d’association, fondation, société -à but non lucratif) et les -gakkai 学会 (société savante uniquement), deux sens que recouvre l’acception française. MAIS… ceux qui parlent japonais auront compris, le problème se situe très précisément dans la trouvaille : en choisissant un mot minimal comme kai 会, j’étais bonne pour ramasser tous les termes comportant le kanji 会, dont un certain nombre a, manque de bol, une fâcheuse tendance à proliférer sur les sites desdites associations : shûkai 集会 (réunion), sôgôkai 総合会 (congrès), kôenkai 講演会 (conférence), etc. Hoho.

Ben oui, en japonais pas de blanc typographique entre les mots. La recherche simple d’un kanji courant (c’est le cas de 会), mais aussi de tout mot auquel on peut adjoindre des “affixes” -au sens large- (ex : 社会+的・主義・学… = socialement, socialisme, sociologie) produit donc beaucoup de bruit ! Pour remédier à ce problème, je vois pour l’instant deux solutions, une linguistique, l’autre plus informatique :
a. “forcer” un peu la traduction (c’est ce que j’ai fait en optant pour la traduction plus retreinte 学会 -qui exclut toutes les sociétés de passionnés et d’amateurs non estampillés “scientifique”) mais ca ne règle pas le problème de fond et ca ne marche pas à tous les coups, ou :
b. contraindre le contexte lors de la recherche ; ce qui demande de répertorier les caractères qu’on veut exclure du contexte. Ca je sais pas encore faire.

Si certains d’entre vous ont pensé à autre chose encore. Avis bienvenus !

Voila voila.

Bonne journée !
Sarah

ps méta : Est-ce que quelqu’un saurait comment insérer des notes dans un post ? Ca me permettrait d’être un peu plus lisible…

Publicités
Tagged with: ,